6 juin 2016 par Generations Futures

Glyphosate : toujours pas de majorité qualifiée, le feuilleton infernal

Après deux reports de décision déjà, la Commission européenne proposait aujourd’hui aux Etats membres une prolongation de l’autorisation du glyphosate pour une période de 12 à 18 mois mais aucune majorité qualifiée n’a été obtenue. Ce laps de temps supplémentaire devait permettre à l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) de remettre un avis scientifique. La France qui, par la voix de sa Ministre de l’Environnement, s’était engagée à voter contre le glyphosate, s’est finalement abstenue. Pour foodwatch, Générations Futures, Ligue contre le cancer, ce feuilleton à rebondissements doit cesser. L’autorisation du glyphosate ne doit pas être renouvelée puisqu’il est considéré comme probablement cancérogène pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Le doute s’est enfin immiscé parmi les Etats membres qui ne sont pas parvenus aujourd’hui à une majorité qualifiée sur la prolongation du glyphosate en Europe, même pour quelques mois. Pour foodwatch, la Ligue contre le cancer et Générations Futures : « C’est un bon signe. Mais contenu des menaces pour la santé, il ne s’agit plus de tergiverser. Il faut protéger la santé des citoyens et appliquer strictement le principe de précaution inscrit dans nos textes européens et donc ne pas renouveler l’autorisation ».

Les trois organisations s’inquiètent de l’abstention de la France alors même que Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, s’était récemment engagée à voter « non ». Sept Etats membres se seraient abstenus aujourd’hui : la France, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, le Luxembourg, l’Autriche, le Portugal. Malte serait le seul pays à s’y être clairement opposé, tandis que tous les autres pays auraient voté favorablement.

Le Commissaire européen, visé par une pétition des trois organisations qui a déjà rassemblé près de 155.000 signatures, devrait communiquer sur les prochaines étapes du processus dès demain. En l’absence de décision claire de la part des Etats membres, c’est vraisemblablement un comité d’appel présidé par la Commission qui tranchera d’ici le 20 juin. Alors que les lobbies de l’industrie chimique se lamentent de la politisation du débat, la Commission, elle, joue la montre en se réfugiant derrière un avis de l’ECHA. Pour foodwatch, Générations Futures et la Ligue contre le cancer, l’exécutif européen devrait tirer les conclusions de cette impossibilité de parvenir à une majorité qualifiée. Rappelons que l’autorisation du glyphosate, principale substance active déclarée du Roundup de Monsanto, expire le 30 juin prochain.

Le glyphosate est le pesticide le plus vendu au monde.

En savoir plus :

   Pétition foodwatch – Générations Futures – Ligue contre le cancer (près de 155.000 signatures à ce jour) : http://bit.ly/1QJ8ALg
   Principe de précaution inscrit dans nos textes européens : http://bit.ly/1WDPb5u